Paysan périurbain

C’est ainsi que se présente Erwan Humbert. Il ajoute que son truc à lui, c’est l’agriculture biologique, mais ça, on s’en doutait. Il suffit de voir son exploitation : du naturel, rien que du naturel, tout le naturel. Et il suffit aussi de suivre son compte Twitter (parce qu’on peut être paysan périurbain et être parfaitement connecté) : le thème récurrent, c’est la météo. Une vérité que nous avons sans doute tendance à oublier : c’est la nature qui commande, depuis le moment des semis jusqu’à la récolte.Marie-Victorine fait partie de son fan-club. Elle trouve chez lui ses plus beaux légumes. Et tout ça à une trentaine de kilomètres de Paris, dans l’Essonne. Du vrai circuit court !